Quand la Pub se permet tout.

Passage en revue de 6 publicités éditées au 20e siècle, trahissant les idéologies et mouvements plutôt extrêmes que les gouvernements exposaient librement à la population. Machisme, racisme, incitation à la violence ou à la consommation de produits dangereux, tout y passe… Asseyez-vous bien confortablement, je vous propose de prendre le temps de sentir la colère et l’indignation monter en vous !

« Les docteurs fument plus de Camels que n’importe quelle autre marque de cigarettes »

A leur début, les cigarettes étaient vendues comme des objets inoffensifs dont même le personnel de santé faisait usage… Utiliser une figure paternaliste pour rassurer les gens et faire du profit sur la santé du peuple, voilà qui est sympa !

« Soufflez-lui votre fumée au visage et elle vous suivra partout »

Au delà de vendre un produit cancérigène en jouant la carte du cool et en faisant croire à l’homme que cigarette = pouvoir, cette publicité revendique une attitude agressive et méprisante face à la femme, en la plaçant dans une position masochiste et dépendante… Le problème avec ce genre de 2nd degré affiché est que certains ne le saisiront jamais, et les publicitaires savent jouer de cette ironie pour faire passer n’importe quel message !

« Si tu trouves que ce fusil à l’air génial, tu ne l’as pas encore entendu ! »

La détention d’armes aux Etats Unis est un réel fléau. Malheureusement, c’est en incitant à la violence de la sorte (et notamment en rendant un jouet aussi réaliste) que les Etats Unis ont, malgré eux, rendu banals des actes tels que les fusillades, règlements de compte ou accidents qui ont frappés le pays dernièrement…

« Parce que l’innocence est bien plus sexy que vous ne le pensez. »

Ici, une petite fille est clairement exposée en tant que figure sexuelle. Ce genre d’image incite à la pédophilie, en féminisant à ce point les enfants et en faisant croire aux petites filles qu’elles doivent, dès le plus jeune âge, adopter une attitude « sexy » pour attirer l’attention…

« Gardez-la à sa place… »

Publicité machiste et sexiste par excellence : sa « place », c’est les chaussures, la mode, l’apparence, le superficiel… Offrez-lui sa paire de chaussures fétiches, et elle ne trainera plus dans vos pâtes quand vous vous affairez à solutionner les problèmes du monde !

« Pourquoi ta maman ne te lave pas avec du Fairy Soap ? »

La pire pour la fin : faire passer cet enfant noir pour un enfant sale à cause de sa couleur de peau… Je n’ai plus de mots.

Conclusion : Ne croyons pas tout ce qu’on nous dit, ni ce que l’on voit ! Gardons à l’esprit que l’image est le support le plus efficace pour faire passer un message, et qu’il a été prouvé que la publicité nous atteint à un niveau subconscient sur lequel nous avons si peu de contrôle… Bien sûr, la publicité peut aussi être utilisée à des fins plus saines et bénéfiques (humour, messages de tolérance, art…), mais ce n’est malheureusement pas une généralité. Au final, on devrait tous faire comme à Grenoble il y a quelques années, qui avait remplacé des panneaux publicitaires par des œuvres d’art ! Nos cerveau nous remercieraient…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s